Secteur chimique

Production and design of clean rooms for the chemical sector

Delta2000, cleanroom for the chemical sector

Delta 2000 est spécialisé dans la conception et la production de salles blanches pour le secteur chimique. Notre personnel, expert et compétent, est conscient du fait que chaque entreprise a des besoins uniques et il s’engage par conséquent à mener à bien un processus personnalisé et toujours hautement personnalisable afin de répondre à toutes les exigences du secteur chimique.

Dans le domaine de la production de salles blanches pour le secteur chimique, nous donnons naissance à des solutions en mesure de satisfaire les exigences suivantes :

  • Possibilité d’expansion et de reconfiguration de la structure pour une optimisation maximum
  • Efficience maximum de filtrage de l’air et de ventilation, pour des niveaux d’hygiène d’excellence
  • Design de première qualité, matériaux et technologies de dernière génération et conception d’avant-garde
  • Configurations complètement personnalisées
  • Solutions d’aménagement et de stockage conformes aux exigences pour les accessoires de salles propres

Delta 2000 est spécialisé dans la conception et la production de salles blanches pour le secteur chimique. Notre personnel, expert et compétent, est conscient du fait que chaque entreprise a des besoins uniques et il s’engage par conséquent à mener à bien un processus personnalisé et toujours hautement personnalisable afin de répondre à toutes les exigences du secteur chimique.

Dans le domaine de la production de salles blanches pour le secteur chimique, nous donnons naissance à des solutions en mesure de satisfaire les exigences suivantes :

  • Possibilité d’expansion et de reconfiguration de la structure pour une optimisation maximum
  • Efficience maximum de filtrage de l’air et de ventilation, pour des niveaux d’hygiène d’excellence
  • Design de première qualité, matériaux et technologies de dernière génération et conception d’avant-garde
  • Configurations complètement personnalisées
  • Solutions d’aménagement et de stockage conformes aux exigences pour les accessoires de salles propres

Production

La production chimique en salle blanche a des besoins qui diffèrent en fonction du type d’industrie. C’est pour cette raison que nos experts ont donné naissance à des projets personnalisés qui répondent aux critères précis établis par le client, comme par exemple la visibilité, la résistance aux agents chimiques agressifs ou le contrôle statique.

La production chimique en salle blanche est nécessaire pour tous les produits qui ont besoin d’un cycle de production complètement et constamment contrôlé. Les activités de contrôle d’une salle propre comprennent, entre autre :

  • Le mesurage constant des microparticules présentes dans l’atmosphère
  • Le mesurage de la surpression
  • Le calcul de la vitesse du renouvellement de l’air
  • Le calcul et le contrôle de la température ambiante
  • Le mesurage et la stabilisation de l’humidité de l’air

Grâce à ces contrôles continus il est possible de comparer les paramètres nominaux et les valeurs effectives, car on peut intercepter immédiatement d’éventuelles déviations et les corriger aussitôt avec des mesures conservatoires pour le milieu contrôlé.

La production chimique en salle blanche a donc lieu au terme d’un processus de régulation extrêmement précis des conditions du lieu de travail et de la stabilité des différents paramètres pris en compte.

Ce type de processus permet de garantir non seulement la pureté des produits mais aussi la haute qualité de ces derniers et une absence totale de contamination.

Production

La production chimique en salle blanche a des besoins qui diffèrent en fonction du type d’industrie. C’est pour cette raison que nos experts ont donné naissance à des projets personnalisés qui répondent aux critères précis établis par le client, comme par exemple la visibilité, la résistance aux agents chimiques agressifs ou le contrôle statique.

La production chimique en salle blanche est nécessaire pour tous les produits qui ont besoin d’un cycle de production complètement et constamment contrôlé. Les activités de contrôle d’une salle propre comprennent, entre autre :

  • Le mesurage constant des microparticules présentes dans l’atmosphère
  • Le mesurage de la surpression
  • Le calcul de la vitesse du renouvellement de l’air
  • Le calcul et le contrôle de la température ambiante
  • Le mesurage et la stabilisation de l’humidité de l’air

Grâce à ces contrôles continus il est possible de comparer les paramètres nominaux et les valeurs effectives, car on peut intercepter immédiatement d’éventuelles déviations et les corriger aussitôt avec des mesures conservatoires pour le milieu contrôlé.

La production chimique en salle blanche a donc lieu au terme d’un processus de régulation extrêmement précis des conditions du lieu de travail et de la stabilité des différents paramètres pris en compte.

Ce type de processus permet de garantir non seulement la pureté des produits mais aussi la haute qualité de ces derniers et une absence totale de contamination.

Atex Zone

Le terme Atex (Atmosphère Explosive) est une abréviation dérivée de la directive européenne 94/9/CE concernant l’introduction sur le marché de dispositifs, de systèmes de protection mécaniques et électriques et de composants anti-explosion. Cette directive se réfère aux fabricants de produits destinés à être utilisés dans un milieu “à risque d’explosion”.

Parmi les produits concernés par Atex, rappelons :

  • Les dispositifs de commande
  • Les dispositifs de contrôle
  • Les dispositifs de régulations

Qui se trouvent à l’extérieur des milieux à risque d’explosion mais qui garantissent en même temps l’utilisation sécurisée des systèmes pour la protection contre les explosions.

Les milieux Atex sont classifiés de la manière suivante :

Matériel : gaz, vapeurs ou brouillard

  • Zone 0 : l’atmosphère explosive est constituée d’un mélange d’air et de substances inflammables, sous forme de vapeur, de gaz ou de brouillard présent en permanence.
  • Zone 1 : l’atmosphère explosive constituée d’un mélange d’air et de substances inflammables sous forme de vapeur, de gaz ou de brouillard est susceptible de se présenter occasionnellement
  • Zone 2 : l’atmosphère explosive constituée d’un mélange d’air et de substances inflammables sous forme de vapeur, de gaz ou de brouillard n’est que de courte durée

Matériel : poussières

  • Zone 20 : l’atmosphère explosive peut se présenter sous forme de nuage de poussières combustibles présent dans l’air en permanence, pendant de longues périodes ou fréquemment
  • Zone 21 : l’atmosphère explosive, sous forme de nuage de poussières combustibles, est susceptible de se présenter occasionnellement
  • Zone 22 : l’atmosphère explosive, sous forme de nuage de poussières combustibles, n’est que de courte durée

Les causes les plus fréquentes d’une explosion incluent les étincelles, la présence de flammes ou de gaz chauds, la surchauffe, l’auto-combustion des particules, les charges électrostatiques, les ondes électromagnétiques et les radiofréquences.

Les secteurs industriels concernés par l’Atex comprennent les chantiers navals, le secteur des carburants, l’électronique, le secteur agroalimentaire, le secteur chimique-pharmaceutique, celui des peintures et de la technologie laser, les polygones de tir, l’industrie des armes et le secteur cosmétique.

Atex Zone

Le terme Atex (Atmosphère Explosive) est une abréviation dérivée de la directive européenne 94/9/CE concernant l’introduction sur le marché de dispositifs, de systèmes de protection mécaniques et électriques et de composants anti-explosion. Cette directive se réfère aux fabricants de produits destinés à être utilisés dans un milieu “à risque d’explosion”.

Parmi les produits concernés par Atex, rappelons :

  • Les dispositifs de commande
  • Les dispositifs de contrôle
  • Les dispositifs de régulations

Qui se trouvent à l’extérieur des milieux à risque d’explosion mais qui garantissent en même temps l’utilisation sécurisée des systèmes pour la protection contre les explosions.

Les milieux Atex sont classifiés de la manière suivante :

Matériel : gaz, vapeurs ou brouillard

  • Zone 0 : l’atmosphère explosive est constituée d’un mélange d’air et de substances inflammables, sous forme de vapeur, de gaz ou de brouillard présent en permanence.
  • Zone 1 : l’atmosphère explosive constituée d’un mélange d’air et de substances inflammables sous forme de vapeur, de gaz ou de brouillard est susceptible de se présenter occasionnellement
  • Zone 2 : l’atmosphère explosive constituée d’un mélange d’air et de substances inflammables sous forme de vapeur, de gaz ou de brouillard n’est que de courte durée

Matériel : poussières

  • Zone 20 : l’atmosphère explosive peut se présenter sous forme de nuage de poussières combustibles présent dans l’air en permanence, pendant de longues périodes ou fréquemment
  • Zone 21 : l’atmosphère explosive, sous forme de nuage de poussières combustibles, est susceptible de se présenter occasionnellement
  • Zone 22 : l’atmosphère explosive, sous forme de nuage de poussières combustibles, n’est que de courte durée

Les causes les plus fréquentes d’une explosion incluent les étincelles, la présence de flammes ou de gaz chauds, la surchauffe, l’auto-combustion des particules, les charges électrostatiques, les ondes électromagnétiques et les radiofréquences.

Les secteurs industriels concernés par l’Atex comprennent les chantiers navals, le secteur des carburants, l’électronique, le secteur agroalimentaire, le secteur chimique-pharmaceutique, celui des peintures et de la technologie laser, les polygones de tir, l’industrie des armes et le secteur cosmétique.

Retour haut de page